Les vases communicants

À moins d’être illettré, ce qui n’est jamais à exclure en période de modernisme, on reconnaîtra sans mal que dans vases communicants, il y a quelque chose de vaseux. Ah, le vieux principe des vases communicants : le contenu aspiré par l’absence de contenu, la fin des dénivellations verticales.  

Ainsi résumé, il est passablement évident que nous vivons un intense moment de vases communicants pour des raisons d’épanchement du contenu dans le vide. Penser pour trois ou quatre, dans un coin, en petit comité et dans le dur en plus ? Et les lois de la physique des fluides ? La rétention, voilà le grand fléau à l’origine de toutes les inégalités.

La nature au contraire (qui suivre d’autre en période de fluide dégoulinade ?) nous enseigne les vases communicants : épancher le plus possible de savoir (pour les nuls, pour les jeunes, les vaseux, les potiches, à la télé, à la radio, dans le métro) afin qu’il n’y ait plus aucun bassin de rétention. Liquidons la morale montagnarde, liquéfions les dernières verticalités ! Le jour où tous les vases auront fini par communiquer, nous serons enfin au niveau.

T.E.F

Publicités

2 réponses à “Les vases communicants

  1. Pingback: Vases communicants – what ? | brigetoun

  2. Leray Christophe

    Votre article est fort intéressant mais il me semble néanmoins un peu pessimiste. Or si on regarde l’histoire des Mathématiques par exemple, leur tentative d’unification à finalement échouée (heureusement) pour donner naissance ensuite à une multitude d’univers mathématiques. Cette tentative d’unification n’a pas été inutile (bien au contraire, elle a accéléré le mouvement en créant une émulation chez les savants de l’époque, Hilbert, Russel, Gödel, vers 1900-1930), de plus elle reste intéressante à étudier pour la rigueur de son raisonnement, la précision de ses définitions, sa virtuosité technique et garde beaucoup d’applications au quotidien. Elle permet de faire « ses classes » (pour donner une métaphore en liaison avec la formation des militaires) en mathématiques avant de se lancer vers des modèles mathématiques plus récents ou plus complexes.

    Plus généralement, « la richesse naît de la diversité » (pour rependre une expression classique), mais pour éviter l’anarchie il est nécessaire de pouvoir communiquer efficacement, pour pouvoir communiquer efficacement, il est nécessaire de pouvoir se « mettre d’accord » sur un certains nombre de définitions, de règles, de procédures, d’objectifs, etc…, bref il est nécessaire de mettre en place une structure de pensée commune où l’on puisse échanger.

    La mondialisation est un passage obligé, mais il est clair à mon avis (enfin j’espère) que l’unification du monde va échouer et qu’elle débouchera vers un monde où chaque culture pourra s’exprimer et progresser au contact des autres.

    Pour terminer, il ne s’agirait pas aujourd’hui de mettre tout le monde à niveau, mais plus d’aider tout le monde à se mettre au niveau de telle ou telle personne grâce à un minimum de « bagage » intellectuel commun.
    Restons humble, il est très difficile, voire impossible, de tout connaître et la notion de vérité absolue reste aujourd’hui une notion extrêmement, voire trop, délicate à manipuler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s