Petite philosophie du sérieux

Il y a tellement de sujets sérieux. Les Égyptiens d’Égypte qui luttent pour la démocratie, les sans-papiers, les accidentés de la route, les infanticides et la congélation. Et encore, ce ne sont là que quelques thématiques qui nourrissent le 20h. Le chômage ? Très sérieux. La vie chère, ça c’est vraiment sérieux. Le cancer ? Plus sérieux tu meurs.

Les maximes tombent en cascades : regarder la vie en face, parler vrai, dire les choses telles qu’elles sont, sérieusement. Et la course au sérieux ne fait rire personne. Le sérieux se décline : sérieux du journaliste, de la météo, de la pédagogie qui soutient sans broncher qu’il est urgent d’introduire de la philosophie en seconde pour sauver la Culture, les Lettres, l’Humanité.

Quoi que l’on fasse, l’important c’est d’être sérieux : l’animateur fait sérieusement le maximum pour son public, le politique s’engage sérieusement contre les rigolos et les pas sérieux. La course au sérieux n’épargne personne. Passer son permis de conduire, ça c’est du sérieux. Voter est une chose trop sérieuse pour être prise à la légère. Et la philosophie n’est pas en reste. Ainsi dans le titre Petite philosophie du trou du cul, le terme « philosophie » nous convoque forcément au sérieux.

H.B.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s